Falabella

HISTORIQUE DE LA RACE

 

 

L'origine des Falabellas est intimement liée aux origines des

chevaux d'Amérique latine. Les chevaux andalous que les

espagnoles avaient amenés avec eux en vue de la conquête

de l'Amérique du sud, avaient été choisis pour leur résistance

et leur rusticité. Plus tard, ils ont été abandonnés à leur sort

suite à l'échec des espagnoles de conquérir la partie inhabitée

du continent.

 

 

Errants sans but dans les vastes plaines (« pampas »), les

survivants ont subis une série de modifications biologiques et

structurelles afin de pouvoir s'adapter à ce milieu si différent de

leur milieu d'origine.

 

 

Le soleil de plomb, les vents glaciales du sud-ouest (El

Pampero »), les violents orages et l'aridité de la terre leur ont

imposé un gabarit moins important plus adapté à des conditions

de vie aussi rude. Ces conditions de vie défavorables obligèrent

les chevaux à se déplacer sur de très longues distances pour

trouver de l'eau et de la nourriture. De plus, ils furent chassés par

les pumas et les indiens. De ce fait seuls les individus les plus

résistants réussirent à survivre et à se reproduire.

 

A good Falabella

 

 

Tous ces facteurs additionnés à la consanguinité provoquée

par l'absence d'autres chevaux de souches différentes ont

provoqués des mutations génétiques successives au fil des

générations, rendant ainsi cette souche unique au monde.

 

 

Ce sont les chevaux issus de cette sélection naturelle que

découvrir les ancêtres de la famille Falabella au milieu du 19ème

siècle. Ces animaux constituaient le troupeau des indiens

Mapuche au sud de Buenos Aires en Argentine.

 

 

Après quelques années d'élevage et de sélection, la famille

Falabella avait réussis à obtenir un troupeau homogène et

harmonieux de petits chevaux bien construits mesurant moins

d'un mètre au garrot. De plus, ils avaient réussis à maintenir le

type et les proportions des premiers chevaux qu'ils avaient

acquis.

 

 

La famille Falabella a ensuite décidé de développer la race et

d'essayer de rendre le type plus élégant en croisant leur cheptel

avec des chevaux miniatures issus d'Europe, des petits pur-sang

anglais, des poneys Welsh, des shetlands, des petits chevaux

d'Europe de l'est et des criollos. Les générations successives

de la famille Falabella ont continué à élever ces chevaux avec

les mêmes buts pour finalement obtenir de chevaux plus petits

(standard de 75 cm au garrot) et plus harmonieux que leurs

prédécesseurs.

 

 

Dès 1940, Julio Falabella commença à tenir un registre

mentionnant les naissances et les détails généalogiques de

certains de ses chevaux. Grâce à sa mémoire remarquable,

à la connaissance de ses chevaux et à quelques dates déjà

notées auparavant, il fut capable d'établir une généalogie des

20 dernières années. Cette première ébauche de registre, pas

toujours très méthodique, fut systématisée au milieu des années

soixantes avec l'utilisation des techniques généalogiques

conventionnelles.

 

En 1980, il fut décidé de revoir le registre. L'incorporation de

données supplémentaires, l'utilisation de l'ordinateur, l'ordre

de la numérotation chronologique et il fut ajouté un « A » à tous

les chevaux inscrits avant 1980. D'anciennes données furent

ajoutées et la technique fut améliorée afin de donner au registre

sa forme actuelle.

 

Depuis le début des années 50, quand la race a commencé à

conquérir le monde jusqu'à nos jours, des souverains, des

personnalités, des éleveurs de chevaux mais aussi des amateurs

, tout le monde a entendu parlé du falabella et on peut dire sans

hésitation qu'il n'y a pas un pays au monde où il n'est trotté un

jour un falabella : Depuis l'Alaska jusqu'à la Tiera Del Fuego

(l'endroit le plus au sud du monde ), des contrées désertiques

de la péninsule arabique aux fjords glacées de la Norvège, et du

Japon verdoyant à l'Atacama aride, des falabellas ont été

nourris et élevé. 

 

CARACTERISTIQUES DE LA RACE

 

 

Le falabella est un cheval qui possède toutes les

caractéristiques et les attributs de ses congénères de grande

taille. Leurs particularités génétiques sont fixées et permettent

aux falabellas de se reproduire à leur image tout à fait

naturellement. La taille moyenne est de 70 cm pour un poulain

d'un an, 77 cm pour un 2 ans et 76 à 83 cm pour un adulte. Les

individus plus grands ou plus petits sont exceptionnels. Les

proportions doivent être harmonieuses. Il doit s'agir d'un parfait

cheval en miniature.

 

 

Il y a une grande variété de couleurs chez le falabella. Le noir

et le bai brun sont les plus courantes. Le pie, le bai et l'alezan

sont très recherchées. La couleur appaloosa (appelée spotted

dans cette race, l'appaloosa étant considéré comme une race et

non une couleur) est très peu répandue dans les troupeaux de

falabellas.

 

 

Leur rusticité naturelle et leur capacité d'adaptation à leur

environnement permettent aux Falabellas de survivre dans des

conditions climatiques sévères, auxquelles parfois leurs

congénères de grande taille ne survivraient pas, et cela sans

soins particuliers dont pourrait avoir besoin des individus de

races plus grandes.

 

 

Mais les principales qualités du Falabella sont son tempérament

et sa capacité à s'adapter à son environnement. Malgré qu'il soit

un animal grégaire et rustique vivant au champ, il continue à

être un animal docile et gentil.

 

 

Les véritables falabellas sont vendus avec les documents

argentins suivants :

 

  • Un certificat d'export délivré par le Ministère de l'économie
  • Argentin 
  • Un certificat de l'Association Argentine de Promotion
  • Chevaline
  • Un certificat de l'Association de Criadores de Chevaux
  • Falabella

Copies

 

Plus un original des certificats suivants :

 

  • La Carte Verte délivrée par l'AAFE.
  • La Carte Jaune délivrée par l'ACCF.

Originals

  • Un certificat d'origine délivré par les Etablissements
  • Falabella.
  • Un certificat d'authenticité délivré par les Etablissements
  • Falabella.

 

  • La marque Falabella - tous les vrais Falabellas ont cette
  •  
  • marque.

 


 

En fait, le Falabella dont on entend si souvent parler est extrêment rare (seulement quelques milliers d'individus dans le monde entier) et il faut se méfier des impostures qui sont elles très fréquentes...

 

Il faut également savoir qu'un Falabella bien soigné a une espérance de vie de 40 à 45 ans.

 



06/08/2007
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8 autres membres